Le philosophe E. Husserl :

Pourquoi la Terre n'est-elle pas pour nous un objet parmi les autres ? Le géostatisme de Husserl reprend la critique d'Henri Poincaré qui démontre "impossible" (et invalide par là l'expérience du pendule de Foucault par exemple) toute expérimentation du mouvement de la Terre depuis la Terre.

"La Terre ne se meut pas" (1934) , l'opuscule du phénoménologue Edmund Husserl est analysé ici par Madame Raluca Mocan (traduction Juha Jimanka), dans la revue Alliage, n°65 - Octobre 2009, « La Terre ne se meut pas », mis en ligne le 30 juillet 2012.
Je fais ici la lecture (et un commentaire léger) de cet article.

Raluca Mocan
Enseigne la philosophie à l’université Paris XII. ATER, elle prépare une thèse sur la théorie husserlienne de l’imagination à l’épreuve de la représentation théâtrale. Ses recherches portent sur la philosophie contemporaine, sur la philosophie des sciences et sur l’histoire de la philosophie ancienne. Elle a publié notamment « Les transformations de la phantasia dans la Seconde Sophistique », Studia Universitatis Babes-Bolyai – Philosophia, 2007, n° 1-2.

Article, à lire en entier là :
http://revel.unice.fr/alliage/index.html?id=3371 "

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site